Retour aux articles
Marketing automatisé
4 minutes

On décortique la stratégie d’Uber Eats pour votre module de commande

Pongo
February 15, 2022

On décortique la stratégie d’Uber Eats pour votre module de commande


57% des français ayant recours à la livraison ont commandé sur Uber Eats. Sur toute la planète, en 2020, l’appli a généré environ 580 millions d’euros de commandes… par mois ! Comment fait le géant californien pour faire revenir les clients sur son appli, de la livraison des repas à celle des courses ? Comme on est gentils, on vous explique toute la stratégie d’Uber Eats pour rendre les clients accros à son module de commande – au cas où vous voudriez vous en inspirer.  



1 – Une expérience utilisateur irréprochable 


C’est le nerf de la guerre, Uber Eats l’a bien compris : l’expérience utilisateur est prise très au sérieux par le géant américain. Pour commander son repas en ligne, les clients ont l’embarras du choix. Avec un module de commande pour restaurant peu intuitif, moche, ou bugué, il y a peu de chance qu’on y revienne… Une XP utilisateur en béton, c’est la clé du succès pour la plateforme californienne. 



2 – La commande en 3 clics 


Clic, clic, boum ! En UX (acronyme pour User Experience), chaque clic compte. Derrière les meilleurs modules de commande pour restaurants, il y a des experts en UX payés très cher pour supprimer un clic ou deux entre le début et la fin de la commande. Leur job, c’est d’éviter aux restos (comme vous) de perdre des clients en route. La commande en 3 clics, c’est le secret d’Uber Eats ou d’Amazon pour générer autant de chiffre d’affaires, en rendant les clients accros. 



3 – Des codes promos tous les 6 jours 


Pas tous les 5 jours, ni tous les 7 jours… Chez Uber Eats, les codes promo sont envoyés tous les 6 jours ! Pourquoi ? Secret de couple : cela permet d’entretenir la flamme, sans tomber dans la routine hebdomadaire… Avec ses nombreux coupons qui tombent à des jours différents, Uber Eats s’y retrouve à la fin : c’est le prix à payer pour remporter la guerre des commandes en ligne pour restaurants. 



4 – Des offres alléchantes : 1 acheté 1 offert, livraison offerte, -30%... 


Le fonctionnement même d’Uber Eats incite les restaurants à pousser ces promotions. Ces offres limitées dans le temps leur permettent d’apparaître dans l’encadré en haut de l’appli… La plateforme a aussi des accords avec des chaînes de restos, qui proposent en retour des tarifs avantageux. L’important, du point de vue du module de commande, c’est que le client s’y retrouve… Vous pouvez facilement répliquer cela en ayant toujours un bon tuyau à proposer à vos clients. 



5 – De très jolies photos 


Ce n’est pas tant du fait d’Uber Eats, que des restaurants qui participent… Une chose est sûre : le fonctionnement de type agrégateur / marketplace tire la qualité des photos vers le haut. Pour les restaurants, les vignettes sont l’opportunité (avec les offres spéciales) de se distinguer de la masse. Ce sont aussi des bons points pour l’expérience utilisateur, et donc pour la fidélisation des clients… 



6 – 2 notifications par jour 


Que ce soit via l’appli Uber Eats ou par SMS : les notifications sont un levier extrêmement puissant pour booster un module de commande (on en sait quelque chose à Pongo). Deux « notifs » par jour, c’est le bon dosage selon la plateforme américaine. Pour un restaurant seul, c’est une moyenne très haute, mais l’idée est de se rappeler au bon souvenir de vos habitués aux meilleurs moments possibles pour envoyer un SMS.  



Vous n’êtes pas Uber Eats ? Qu’à cela ne tienne : tous ces tips sont faciles à répliquer avec le bon module de commande. Vous voulez défier le géant de la livraison de repas avec ses propres armes ? Venez jeter un coup d’œil au module de commande de Pongo, facilement intégrable à votre site. Il est calibré pour proposer une expérience client parfaite – et à vos couleurs. Pour le tester en situation quasi-réelle, c’est par ici !